Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Actualités autour du Team Building

Team Building et génération-s Cinéma


Le team building cinéma favorise la rencontre entre les générations.
L’expérience cinématographique crée un socle de culture commune, terreau fertile à la communication intergénérationnelle.

 

S’inspirer les uns les autres

L’expérience pour les uns, l’agilité pour les autres.

La différence fondamentale qui peut actuellement gêner les rapports entre les générations Baby Boom, X Y et Z, est l’avènement du monde digital.

Si les B.B. et les X ont vu naître ou apparaître le digital, les Y et Z sont comme qui dirait tombés dans la potion quand ils étaient petits, ainsi baignés dans une compréhension beaucoup plus intuitive des supports numériques que leurs aînés.

Et pourquoi pas faire de ce clivage une source d‘inspiration à l’occasion d’un atelier CINEFANTASTIC par exemple, pour s’aider à le dépasser ?!

Le ton décalé de cet atelier permet de relativiser de prendre un recul immédiat et ludique sur des sujets parfois délicats ou complexes comme la transformation digitale, la conduite du changement.

L’humour amenuise la fracture générationnelle. Si l’on considère Obélix comme l’avatar des générations Y et Z à propos des transformations digitales, on comprend que c’est lui qui vient en aide aux autres générations sur ce sujet, sans utiliser de grands discours, ni vexé personne puisqu’il est tombé dedans quand il était petit 😉

Les jeunes aident les aînés dans l’air du digital.
Un team building de cinéma suédé permet d’aborder ces questions de manière originale et pourquoi pas trouver de nouveaux modes d’explications, en utilisant des méthodes concrètes au moment de la fabrication des décors et accessoires, avec un réelle volonté de rester centré sur l’humain et la cohésion.

 

 

Faire un film ensemble

Imaginons qu’il devienne possible de faire un film entre collaborateurs à l’occasion d’un team building…

Lors de la réalisation d’une vidéo-cinéma avec les Ateliers du court-métrage, chaque génération pourra trouver sa place, devant ou derrière la caméra.

A l’image, l’âge a son importance et raconte simplement une partie du personnage. Un policier de 20 ans n’aura pas le même potentiel burlesque qu’un policier de 50 ans.

A l’écriture, les idées se conjuguent pour construire la narration.
Sans y penser et de manière fluide, chaque participant fait en réalité appel à sa culture personnelle, son expérience de vie ou son imagination pour construire la narration, ce qui revient finalement à donner un peu de soi, au profit du projet commun, le film.

En filigrane, ces éléments de soi nourrissent les relations interpersonnelles et favorisent la socialisation. Les choses se font sans y penser, de manière légère, spontanée et respectueuse, dans une direction commune.

L’approche cinématographique dans le team building est aussi une occasion de briser les stéréotypes, faire tomber les masques et aller à la rencontre de l’autre. On découvrira la culture personnelle des uns et des autres dans le cadre d’une construction collective.

Peut-être que le nouvel arrivant de la génération Z se révélera être un véritable amateur de cinéma muet et que le Baby Boomer qui l’écoute est en réalité un fan de Star Wars, qui sait ?!

Quelque soit le sens de circulation et de transmission des connaissances, c’est de réaliser leur complémentarité qui mènera à la réussite de l’exercice et pourra instaurer le dialogue entre les générations.

 

 

Voir un film ensemble

Qu’on parle de cinéma muet ou de blockbusters, les grands films de cinéma traversent les générations comme autant de références devenues universelles permettant de se mettre en lien autour d’une culture commune : qu’on parle de Chaplin, de James Bond ou de Star Wars, on est assez sûr que tout le monde connaît ! Le cinéma fédère facilement.

Aujourd’hui les entreprises font face à un nouveau défi : parmi leurs collaborateurs, 4 générations cohabitent, qu’il faut unir et mettre en lien dans une même perspective malgré les différences culturelles creusées par les années.

La force du cinéma, quand on parle d’une problématique générationnelle, est qu’il n’existe pas, à proprement parler, de génération cinéma.

Qu’il s’agisse de Baby boomer ou de génération Z, chacun a pu aller au cinéma dans son enfance, faire découvrir le cinéma à son enfant ou proposer de nouvelles affiches à ses parents.

Le cinéma réunit, on va d’ailleurs voir des films en famille, preuve que le cinéma est un vecteur sûr entre les générations.

En se référant à des films à portée universelle, Les ateliers du court-métrage proposent d’ouvrir le dialogue et de se mettre en lien grâce à cet art populaire accessible à tous, la cohésion s’opère de manière naturelle.

 

 

S’inspirer encore…

… des monstres sacrés du cinéma qui traversent et incarnent leur génération et sont toujours d’actualité.

Si un film ne se fait pas avec une seule et même génération, un seul homme peut, tout au long de sa carrière, inspirer plusieurs générations.

La preuve par l’exemple avec le comédien-réalisateur qu’est Clint Eastwood et son dernier film La Mule.

Icône de sa génération, il incarne aujourd’hui cette même génération au travers d’histoires actuelles aux problématiques multi-générationnelles.

Une autre opportunité de créer du lien intergénérationnel 😉