Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Actualités autour du Team Building

FEVRIER RIEZ !


Après le succès comique du Grand Bain en janvier, on se rend bien compte que la comédie tient une place toute particulière dans nos sociétés. Une place précieuse puisqu’on s’empresse de se passer le mot : ” tu veux te marrer ? Vas voir le Grand bain ! Vas voir les Invisibles !”

La comédie au cinéma c’est un bon restau, un bon disque, (enfin, un bon mp3 !) qu’on s’offre généreusement.

Au commencement du 7ème art, le seul genre existant à l’affiche, une fois passée les courts-métrages des Frères Lumière, c’était la comédie !

Chaplin, Keaton, Laurel et Hardy et plus largement les artistes de musical s’emparent du cinématographe pour produire d’innombrables sketchs comiques.

Demeurent aujourd’hui les oeuvres majeures, celles de Keaton et de Chaplin car ils sont les rares à avoir réussi à inscrire dans le temps et l’espace, une mécanique du rire difficilement atteignable encore aujourd’hui.

Le gag n’est pas nécessairement le coup de la peau de banane. Il peut être aussi une situation très simple, celle par exemple d’un vagabond qui se retrouve projeté dans un spectacle de cirque où tout le monde s’ennuie devant des clowns prévisibles et qui perturbe le show de tel façon qu’il devient la star malgré lui !

Dans le cadre de nos ateliers cinéma, le rire se produit souvent sans qu’il soit décidé.

Lors de l’écriture de l’histoire, on rit de l’idée, on rit des associations d’idées, on rit de l’audace de la situation, on rit aussi parce qu’on projète son collaborateur qui deviendra le personnage du film imaginé.

Ensuite interviennent costumes, maquillage ; le travestissement des collaborateurs prend tout son sens car il est défini par une époque où les hommes portaient chapeau et moustache, où les femmes revêtaient de jolies robes et elles aussi de jolies coiffes.

Là aussi, le rire est en embuscade, et on s’empresse d’ailleurs de photographier ceux qui ont choisi ou accepté de jouer le jeu du comédien.

En ce mois de février glacial, il apparait indispensable de fournir le carburant qui réchauffera le coeur des équipes. Le cinéma que l’on côtoie, soit en allant voir une bonne comédie, soit en pratiquant un team building conçu par Les ateliers du court-métrage rempli à merveille cette fonction.

A la fois ludiques et instructifs, nos ateliers offrent un panel très large de formats, toujours conçus pour optimiser l’expression artistique et poétique.

L’art et l’image animée n’étant pas toujours associés au rire, la poésie sera souvent le trait d’union qui lui apportera sa cohérence et sa légitimité.

Mettre un peu de légèreté et d’esprit dans les messages à faire passer, voilà peut-être la solution au réchauffement des équipes ! (À défaut de pouvoir lutter contre le réchauffement climatique !)