Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Actualités autour du Team Building

Qu’attendre d’un team building ?


L’humain au centre des activités d’entreprise

Par définition, le team building, en français « renforcement d’équipe », a pour objectif de resserrer les liens entre les membres d’une équipe. Mais il arrive parfois qu’on confonde résultat du rendu de l’activité et bienfaits de l’activité sur la cohésion d’équipe, difficilement quantifiable, mais Ô combien plus juste quand il s’agit d’évaluer la réussite d’un événement.

 

 

Le team building cinéma, la forme au service du fond

Il est parfois délicat de faire la différence entre le fond et la forme d’un team building. En vidéo court-métrage, on utilise l’image comme support et, bien souvent, on s’attend à ce que l’esthétique du film fini reflète la réussite de l’exercice. Or ce n’est pas là la finalité réelle du team building.

Si le support est bel et bien le cinéma, exploré dans des genres très précis justement pour s’assurer un certain plaisir esthétique, la réussite de l’activité ne se mesure pas à la beauté du film, même si cela y contribue, mais bien plus à la participation active des collaborateurs et collaboratrices, à leur implication réelle dans la construction du court-métrage.

Grâce à des formules pensées pour être accessibles et instructives, Les ateliers du court-métrage mêlent les atouts d’un team learning au team building. Les participants apprennent différentes façons de faire du cinéma, enrichissant leurs connaissances personnelles et leur propre culture tout en partageant cet apprentissage avec leurs collaborateurs, contribuant ainsi à créer une partie de la culture d’entreprise.

 

 

Quelques exemples d’ateliers

>> Le cinéma suédé de l’atelier CINEFANTASTIC, c’est quoi ?

Recyclage et créativité dans une seule et même activité cinéma !

Le cinéma suédé, c’est l’art de faire des remake maison inspirés de blockbusters.

Pour bien comprendre, nous vous invitons à (re)découvrir le film fondateur du genre, « Soyez sympa, rembobinez ! », de Michel Gondry, première étape d’un team Learning réussi 😉

Il s’agit de faire avec les moyens du bord, et ça marche ! Parce que la réussite est dans le Faire avant d’être dans le Voir, dans l’action et la construction avant les apparences, ce qui fait de ce genre cinématographique un support pertinent pour vos team building.

Faire une bande annonce en cinéma suédé est extrêmement plaisant, créatif et décalé !

 

 

>> Pourquoi des styles anciens comme les films muets de l’atelier CINEMATOGRAF ?

Le cinéma muet, c’est d’abord l’enfance du septième art. S’en inspirer lors de team building permet de se centrer sur l’essentiel. Peu d’artifices, une histoire bien ficelée et des participants qui se propulsent dans des aventures burlesques par le jeu et la mise en scène.

Et puis le petit effet « wahou », résultat d’une esthétique assurée, et cette curiosité de s’observer sortis du passé. Le noir et blanc sublime, c’est réellement une valeur sûre pour un film dont on peut être fier sans avoir à maîtriser les techniques actuelles, en toute simplicité. Vintage, vous avez dit Vintage ?

 

 

Pourquoi des genres cinématographiques si précis en team building vidéo ?

Parce qu’on ne manque pas d’humour aux Ateliers du court-métrage, et que l’humour est nécessaire à la réussite d’un team building ! D’ailleurs, on vous explique ici pourquoi il est nécessaire de créer les occasions de rire : rire facilite la communication et favorise la cohésion d’équipe !

Blague à part, le fait de se pencher sur des genres d’une autre époque comme le film muet ou la réclame de l’atelier CINEPUB50TH, voire des genres méconnus comme le cinéma suédé, procure l’avantage certain de prendre du recul, de sortir complètement de son quotidien et de son smartphone, de générer une forme de nouveauté dans les relations interpersonnelles, ce qui est essentiel au bon déroulement de l’activité et permet de se tourner réellement vers ses collaborateurs.

Un peu d’air, dit-on parfois au cinéma, parce qu’on a besoin d’air dans l’image, entre les comédiens et la caméra. Se donner de l’air est indispensable au bon fonctionnement des relations entre collaborateurs, cela revient à s’offrir un nouveau souffle pour mieux occuper l’espace.